Le dispositif NACRE, une aide pour la création ou la reprise d’entreprise

Si vous souhaitez vous lancer dans l’entreprenariat, sachez que vous ne serez pas seul. En effet, des aides aux créateurs et repreneurs d’entreprise existent. C’est notamment le cas du dispositif NACRE, Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise. De plus, depuis le premier janvier 2017, le dispositif NACRE est une compétence des régions et est totalement gratuit.

 

1) Qu’est-ce que le dispositif NACRE ?

Le dispositif NACRE s’adresse aux porteurs de projets. Il est gratuit et peut durer jusqu’à 3 ans. Comme son nom l’indique, il permet de maximiser les chances de réussite des créateurs ou repreneurs d’entreprise.

Après la signature du contrat d’accompagnement, le programme NACRE s’étale en 3 étapes bien différentes. En effet, tout d’abord, le bénéficiaire disposera d’une aide personnalisée au montage de son projet. Puis, il aura la possibilité de demander une aide au financement. Un prêt à taux zéro de 1 000 à 10 000€ lui sera proposé. Ce dernier pourra ensuite être complété par un prêt bancaire. Enfin, il bénéficiera d’un accompagnement au démarrage et au développement de son entreprise pour une durée de 3 ans maximum.

 

2) Qui peut prétendre à ce dispositif NACRE ?

Le dispositif NACRE est très encadré. Les personnes pouvant y prétendre sont catégorisées de la manière suivante :

  • Les demandeurs d’emploi indemnisés, bénéficiaires de l’ARE (allocation de retour à l’emploi) ou de l’allocation spécifique de reclassement (ASR) ;
  • Les bénéficiaires de l’ASS (allocation de solidarité spécifique) ;
  • Les bénéficiaires de l’allocation temporaire d’attente ;
  • Les demandeurs d’emploi non indemnisés inscrits au Pôle emploi pendant 6 mois au cours des 18 derniers mois ;
  • Les bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active) ;
  • Les jeunes de 18 à 25 ans révolus et les jeunes de moins de 30 ans non indemnisés ou reconnus handicapés ;
  • Les salariés qui reprennent leur entreprise en redressement ou liquidation judiciaire ;
  • Les personnes qui créent leur entreprise en zone urbaine sensible (ZUS) ;
  • Les bénéficiaires des prestations d’accueil pour jeune enfant complément libre choix d’activité (CLCA) ;
  • Les personnes de 50 ans et plus inscrites sur la liste des demandeurs d’emploi.

 

De plus, le parcours NACRE s’adresse aux créateurs ou repreneurs maîtrisant déjà ou en partie les grands équilibres économiques et financiers de leur projet. Ces derniers doivent déjà avoir une idée précise de leur produit. Ils doivent également avoir une idée sur leurs clients potentiels, leurs fournisseurs, leurs besoins en équipement etc. Enfin, ils doivent, au préalable, avoir pensé à leurs besoins et moyens de financement et d’investissement.

 

3) Comment adhérer à ce programme ?

Afin d’intégrer le programme NACRE, le porteur de projet peut directement faire une demande via lettre recommandée avec accusé de réception. Cette lettre doit être envoyée à un organisme ayant passé une convention avec l’Etat et la caisse des dépôts et consignations. Ce dernier peut également passer par un organisme tiers comme Pôle emploi.

Pour trouver le bon organisme accompagnateur, le créateur ou repreneur peut s’adresser à la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi de sa région.

Cependant, sachez que la possibilité de recevoir un refus existe. Cela est notamment le cas lorsqu’une personne ne rencontre pas de difficultés particulières à trouver ou retrouver un emploi. De plus, cela peut être dues au manque de maturité ou de viabilité de votre projet. Mais pas d’inquiétudes, en cas de refus vous pouvez néanmoins demander un recours auprès du préfet de votre région.

Enfin, cela est rare mais il faut savoir que l’organisme qui vous accompagne se réserve le droit de résilier votre contrat si vous ne respectez pas vos engagements. Dans ce cas, vous recevrez une lettre recommandée avec accusé de réception vous notifiant cette résiliation. Vous pouvez néanmoins former un recours devant le préfet de votre région.

 

4) Quelles sont les étapes du parcours d’accompagnement ?

Que ce soit pour la création ou pour la reprise d’entreprise, le parcours d’accompagnement NACRE est structuré en 3 phases :

  • La phase métier numéro 1 : l’aide au montage ;
  • Phase métier numéro 2 : la structuration financière et intermédiation bancaire ;
  • La phase métier numéro 3 : l’appui au démarrage et au développement.

 

Selon l’état d’avancement dans votre projet, le parcours d’accompagnement peut commencer par la phase 1, 2 ou 3. Cependant, sachez que l’entrée en phase 3 est uniquement possible si l’entreprise est déjà créée. En effet, votre entreprise doit être immatriculée, déclarée et enregistrée.

Créateur et repreneur, sachez que ce dispositif peut vous apporter beaucoup. De plus, le dispositif NACRE peut très bien être couplé avec d’autres aides destinées aux créateurs ou aux repreneurs. C’est notamment le cas pour l’ACCRE ou l’ARCE. Chez SECAB nous vous aidons pour la construction de votre dossier de demande d’adhésion à ces dispositifs.